Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

15 articles avec mon nord natal

Un peu d'Histoire..

Publié le par Evelyne Guyader-Debrabant

Avec un grand H !

Je viens de voir cette publication qui concerne le Nord, les Flandres.. Pour ne pas la perdre, je la pose ici.. (ça fait l'occasion d'un nouvel article ! 😉)

Au jour le jour (@AuJourLeJour365 Site web culture et société) :

2 mai 1668 - Le traité d'Aix-la-Chapelle

La France et l'Espagne signent le traité d'Aix-la-Chapelle (Allemagne) qui met fin à la guerre de Dévolution.

🔹 La guerre de Dévolution 🔹
La guerre de Dévolution est déclenchée à la suite de la mort de Philippe IV, roi d'Espagne (et son beau-père de Louis XIV) le 17 septembre 1665. C'est la première guerre livrée par Louis XIV. Ce dernier réclame des villes du Nord-Est, possédées alors par l'Espagne.
En effet, lors de son mariage avec Marie-Thérèse, l'infante d'Espagne, une dot de 500.000 écus devait être versée contre quoi l'infante renonçait à son droit de succession sur la couronne espagnole.
La dot n'était toujours pas versée lorsque Philippe IV mourut et Louis XIV au nom d'une ancienne coutume, la dévolution, réclama ce qui lui était dû.
En 1667, Louis XIV avait donc déclaré la guerre à l'Espagne pour prendre possession des Flandres et du Brabant (régions des Pays-Bas et de la Belgique).

🔹 Louis XIV traite et signe le 2 mai 1668 la paix d'Aix-la-Chapelle 🔹
Les armées françaises, sous la conduite de Turenne, enlevèrent en 3 mois les places de la Flandre occidentale et, en dix-sept jours, commandées par Condé, toute la Franche-Comté.
Les Provinces-Unies et l'Angleterre s'inquiétant des ambitions du jeune roi, proposent leur médiation.
La France, par le traité d'Aix-la-Chapelle, gagnait ainsi 12 places fortes (dont Lille, Tournai, Douai, Charleroi et Armentières) mais dû restituer la Franche-Comté, qui ne sera totalement acquise qu'à la suite de la paix de Nimègue en 1679.

Un peu d'Histoire..
  • Répartition géographique de ma famille (toutes les générations).
cliquer sur les images pour les agrandircliquer sur les images pour les agrandir

cliquer sur les images pour les agrandir

Un peu d'Histoire..

A ce jour : 

  • Nombre d'individus : 859  (Dernière mise à jour le 01/05/2021)

Et mes ancêtres "Debrabant" à l'époque ?

Chronogramme réalisé sur Généatique

Chronogramme réalisé sur Généatique

Etaient ils "troussés" comme ceci ? 😂

Un peu d'Histoire..

La Reprise !

Publié le par lafamilledeve.over-blog.com

Je n'ai pas écrit sur ce blog depuis mars 2019 !.. Comme le temps passe !

J'ai un peu (beaucoup) laissé de côté mon travail de généalogie.. et ce n'est pas bien !

Avec la petite enveloppe que j'ai reçue des enfants à l'occasion de Noël et de mes 70 ans, je me suis offert, entre autres petits cadeaux, les deux livres de Danièle Lerouge sur la ville de mon enfance et ma jeunesse, où sont enterrés mes parents, Seclin.

Je les ai reçus hier, et voila une bonne occasion pour me remettre à l'ouvrage..

Ma famille paternelle Debrabant s'y est installée à la fin du 19e siècle et, bien que née à Douai, où vivait ma famille maternelle, j'ai été Seclinoise de début 1950 à fin 1967.

 

Il y a 50 ans, jour pour jour...

Publié le par lafamilledeve.over-blog.com

..50 ans, les "Noces d'Or".. mais nous ne les fêterons pas. La vie en a décidé autrement un jour d'avril 1985...

Mais j'ai rassemblé quelques souvenirs.. ceux que j'ai retrouvés, car je ne sais pas ou j'ai rangé l'album photos lors de mon déménagement...

En attendant...

Faire-part et carton d'invitation au vin d'honneur..
Faire-part et carton d'invitation au vin d'honneur..

Faire-part et carton d'invitation au vin d'honneur..

La traditionnelle photo de l'époque...

La traditionnelle photo de l'époque...

Archives... Cette Année là.. en 1954..

Publié le par lafamilledeve.over-blog.com

Quand j'habitais Seclin...

C'est moi, la plus grande,.. mon petit frère, Bernard, avec sa cravate, et mes cousins, Odile et Guy.

Et cette année là... on ouvre le premier tronçon de l'autoroute A1..

De Seclin..

Publié le par lafamilledeve.over-blog.com

J'ajoute, en passant, un lien intéressant concernant l'histoire du Cimetière de Seclin.

La tombe de ma famille, au cimetière de Seclin

La tombe de ma famille, au cimetière de Seclin

Seclin et l'histoire des "Debrabant"

Publié le par Evelyne Guyader-Debrabant

Depuis que je suis entrée dans le groupe Facebook "photos anciennes de seclin", pas un jour, quasiment, sans que j'y trouve une photo, une carte postale, un document sur un lieu, un nom, un évènement intéressant l'histoire de ma famille.

Il faut absolument que, dès aujourd'hui, je collecte tout cela pour compléter "l'histoire de ma famille Seclinoise"

 

Dans mon fichier "Généalogie", à ce jour, 25 personnages sont nés,ont vécu, se sont mariés ou sont décédés à Seclin.

°/b = naissance ou baptême         U = Union, mariage         +/i : Décés ou inhumation
 

 

Les documents reçus aujourd'hui de Marie-Christine Marcy, par Facebook. Merci à elle !

Ils concernent mon arrière-grand-père paternel "Edgard Léon Gustave Debrabant"

(cliquer sur son nom pour accéder à sa fiche complète sur Généanet)

  • Né le 28 septembre 1872 - Nord-Pas-de-Calais - Saint-Amand-les-Eaux, 59230, Nord, Nord-Pas-de-Calais, FRANCE
  • Décédé le 4 octobre 1951 - Arbois, 39600, Jura, Franche-Comté, FRANCE , à l’âge de 79 ans
  • Teinturier en 1890, Négociant, Marchand de Liqueurs à Seclin

 

Seclin et l'histoire des "Debrabant"
Seclin et l'histoire des "Debrabant"
Seclin et l'histoire des "Debrabant"
Seclin et l'histoire des "Debrabant"

Imaginons... un courrier...

Publié le par lafamilledeve.over-blog.com

Imaginons... un courrier...

Imaginons... que je reçoive un de ces jours une commande de quelques bouteilles de "Caïman" adressée à mon arrière-grand-père, négociant en vins et spiritueux, au début du siècle dernier, dans les années 1910..

Je partage une petite anecdote concernant une lettre qui a mis 138 ans à parvenir à destination..

En faisant mes archives photo...

Publié le par lafamilledeve.over-blog.com

Wagnonville - Douai (59)
Wagnonville - Douai (59)

Je retrouve ces photos de la maison où je suis née..

A Douai, dans le Nord, lieu-dit "Wagnonville"

Photos faites en 2007.

En faisant mes archives photo...
En faisant mes archives photo...
En faisant mes archives photo...
En faisant mes archives photo...

Douai, ma ville natale.... et le Bassin Houiller..

Publié le par lafamilledeve.over-blog.com

Douai est une commune française du département du Nord et de la région Nord-Pas-de-Calais, située dans le sud de la Flandre romane. La Compagnie des mines de l'Escarpelle y a exploité la houille dans ses fosses nos 4 - 4 bis et 5 à partir des années 1870, la Compagnie des mines d'Aniche a ouvert la fosse Bernard dans les années 1910. L'exploitation charbonnière cesse en 1970 avec la fermeture de la fosse no 5.

Douai est au centre de l'aire urbaine de Douai-Lens, la quinzième aire urbaine de France, comprenant 801 communes, avec 542 918 habitants en 2010. Avec Lille et les villes de l'ancien bassin minier du Nord-Pas-de-Calais, elle participe aussi à un ensemble métropolitain de près de 3,8 millions d'habitants, appelé « aire métropolitaine de Lille ».

Sur la page Facebook de"Généalogie" du Nord-Pas de Calais.. et "Généalogie Recap", ces deux belles cartes du Bassin Houiller..

Douai, ma ville natale.... et le Bassin Houiller..
Douai, ma ville natale.... et le Bassin Houiller..

Et toute l'histoire du Bassin minier du Nord-Pas de Calais * classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO

Autrefois siège des Houillères du Nord-Pas-de-Calais (HBNPC), Douai a dû se reconvertir dans les années 1980, notamment avec l'implantation d'une usine Renault et de l'Imprimerie nationale.

On y trouve L'École nationale supérieure des techniques industrielles et des Mines de Douai depuis 1878 : École des mines de Douai.

Après la Seconde Guerre mondiale, les mines de charbon furent nationalisées, et Douai devint le siège des Houillères du bassin de Nord-Pas-de-Calais, et le resta jusqu’à la fin de l'activité houillère dans les années 1980. Douai a profité du développement de l'industrie liée au charbon, mais subit ses séquelles, et en particulier les affaissements miniers qui nécessitent des pompages continuels afin que la ville ne soit pas noyée.

Ah.. Seclin... les 18 premières années de ma vie..

Publié le par lafamilledeve.over-blog.com

De l'âge de 6 mois à l'année de mon mariage, 1968..

Mon enfance, ma jeunesse à Seclin.. Alors rien que la photo et le nom figurant sur la publication de Danièle..

L'industrie à Seclin - des Balbutiements au début du XXe sièclel

1 2 > >>