Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

18 articles avec les lieux

Tout ça parc'qu'à Wagnonville...

Publié le par Evelyne Guyader-Debrabant

Cet article est reposté depuis une source devenue inaccessible.

Tout ça parc'qu'à Wagnonville...

J'ai décidé de créer ces pages pour mes petites filles.. Quand elles seront plus grandes, elles liront (peut-être)... des petits morceaux de la vie de leur mamy..

Je suis née à Douai dans le Nord (59), plus exactement à Wagnonville, faubourg de Douai. C'était le 29 décembre 1949. Mes parents, jeunes mariés et mon père faisant son service militaire en Allemagne, je suis donc née dans la maison de mes grands parents..

Wagnonville est une ancienne commune française située dans le département du Nord et la région Nord-Pas-de-Calais. La commune fut intégrée à Douai entre 1790 et 1794.

En octobre 1661, est passé un concordat entre les rois de France et d'Espagne au sujet des limites des provinces de Flandres et d' Artois. Le village de Wagnonville est limitrophe des deux provinces et appartient alternativement d'une année sur l'autre à l'une des provinces. L'année d'Artois commence le 8 octobre de chaque année impaire.

Il s'en trouve une complication tant au niveau des impôts qu'au niveau juridiction.

Les procès qui sont nés se poursuivent dans la juridiction d'origine. Le sieur Gallemart, titulaire d'une chapelle du xiie siècle en l'église collégiale de Saint-Amé avait également la charge de célébrer la messe au village de Wagnonville. En mai 1748, sieur Desmoulins, seigneur de Wagnonville, demanda devant la juridiction d'Artois que le sieur Gallemart fut obligé de servir sa charge de célébrer quotidiennenemt la messe. Il s'ensuivit un long procès auprés des deux juridictions de Flandres et d'Artois qui créea une jurisprudence.

Il y avait un château à Wagnonville, construit A l'emplacement d'une ancienne maison forte de 1162, le domaine se composait de trois édifices : la demeure seigneuriale, le "Chateau" construit au xviiie siècle et le pavillon d'entrée construit au xviie siècle un tableau nommé Le Château de Wagnonville peint en 1871 par Jean-Baptiste (Camille) Corot exposé au Musée de la Chartreuse de Douai représente en fait du pavillon d'entrée au bord de l'Escrebieux. Le château fut totalement remanié en 1880.

Le Lycée Agricole de Wagnonville est installé sur l'ancien emplacement du château.

Mes parents se sont connus alors que mon père y était élève .. mes grands parents maternels étaient horticulteurs et voisins de l'école.

Mon titre est en souvenir d'un "détournement" de la chanson "Le bois de Chaville" que mon père chantait, rappelant leur rencontre et surtout ma conception, et qui m'était dédiée :

"Tout ça parce qu'à Wagnonville, y avait un verger".. Hélas personne n'a jamais noté toutes "ses" paroles, mais elles laissaient entendre que j'avais été conçue dans le verger de mes grands parents..un couplet se terminait par "c'est comme ça qu't'es née"..

Allée du Bois de Wagnonville (par Corot)

Allée du Bois de Wagnonville (par Corot)

Mon père, à l'Ecole d'Agriculture de Wagnonville, en 1946 (à droite sur les 2 photos)
Mon père, à l'Ecole d'Agriculture de Wagnonville, en 1946 (à droite sur les 2 photos)

Mon père, à l'Ecole d'Agriculture de Wagnonville, en 1946 (à droite sur les 2 photos)

St Thurien (29)

Publié le

La commune de Saint-Thurien est située au sud-est du Finistère. Son territoire est bordé à l'ouest et au sud par l'Isole, une rivière au cours sinueux qui coule dans une vallée boisée et profondément encaissée. Au nord coule le ruisseau de Saint-Eloi. Le bourg occupe une position centrale et se situe sur le plateau armoricain à une altitude comprise entre 100 et 120 mètres. Le reste de la population se disperse dans une cinquantaine de lieux-dits et écarts. En voici les noms.(La suite...)

Publié dans Les lieux

Nomain.. le village natal de mon arrière-grand-mère...

Publié le

Image illustrative de l'article Nomain

Le village de naissance de mon arrière grand mère maternelle, Arsène Victoire Lafrance, épouse Jovenet, de sa mère, Marie-Adeline et sa grand-mère Joséphine Delmère :

- sur Wikipédia : Nomain

- un site perso sur l'histoire de Nomain

- un autre site perso sur Nomain

Ces évènements familiaux s'y sont passé :

Individus

Evénements

MIGAULT Marie Adeline (1862-)

Naissance (1.1862)

LAFRANCE Arsène Victoire (1886-1974)

Naissance (23.10.1886)

DELEMERE Joséphine (1832-)

Naissance (1832)

LAFRANCE Emile Joseph (1857-) & MIGAULT Marie Adeline (1862-)

Mariage (9.7.1883)

LAFRANCE Jean Baptiste (1817-1890)

Décès (14.7.1890)

CAMBIER Flore Séraphine (1821-1872)

Décès (30.5.1872)

et sûrement d'autres, à découvrir à mesure de mes recherches...

Publié dans Les lieux

Seclin, mon enfance, ma jeunesse...

Publié le

Evelyne-Seclin-bébé avec mamanSeclin...

J'y suis arrivée quand j'avais quelques mois..

au numéro 9, rue Philippe de Girard.. Puis nous avons changé de trottoir, en 1958, au décés de mon grand-père, quand mes parents ont repris l'affaire d'épicerie, vins et spiritueux.(voir : cette page)

Nous restâmes au numéro 36 jusque fin 1967.

Mon frère, Bernard, y est né, il y a eu juste 60 ans hier.. le 16 juin 1951.

Tous ces évènements familiaux s'y sont passés.. :

 

 

Individus 

Evénements 

DEBRABANT Michel (1927-1983) 

Naissance (1927)

DEBRABANT Bernard (1951-2008)

Naissance (16.6.1951),

mon frère

DEBRABANT André Gustave François (1929-1992)

Naissance (12.2.1929)

mon père

CREYF Simonne (1906-1990)

Naissance (27.10.1906)

ma grand-mère

CARLIER Constance Clemence "Constance" (1843-1919)

Naissance (23.1.1843)

DEBRABANT Pierre Edgard Charlemagne (1896-1958) & CREYF Simonne (1906-1990)

Mariage (28.5.1925)

mes grands parents

CREYF François Gérard (1871-1944) & ROUSSEL Zélie (1875-1953)

Mariage (23.5.1896)

CARLIER François Alexandre (1816-) & NAUDON Louise Augustine (1818-1872)

Mariage (7.10.1838)

ROUSSEL Zélie (1875-1953)

Décès (20.4.1953)

DESFRENNES Cécile Catherine Félicité (1868-1954)

Décès (5.12.1954)

DEGREW Jeanne Thérèse (~ 1839-1918)

Décès (16.1.1918)

DEBRABANT Pierre Edgard Charlemagne (1896-1958)

Décès (22.4.1958)

DEBRABANT Michel (1927-1983)

Décès (1983)

DEBRABANT Geneviève (1898-1965)

Décès (1965)

CREYF Simonne (1906-1990)

Décès (7.3.1990)

CREYF Reine (1900-2000)

Décès (2000)

CREYF François Gérard (1871-1944)

Décès (23.4.1944)

CARLIER Constance Clemence "Constance" (1843-1919)

Décès (8.2.1919)

Voir Seclin sur Wikipédia ou sur le site de l'Office du Tourisme ou sur Généawiki

Publié dans Les lieux

Flines-lez-Râches, village natal de mon grand-père paternel...

Publié le

 

http://www.flines-lez-raches.fr/fr/flines-notre-ville.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Flines-lez-Raches

Mon grand-père paternel Pierre Edgard Charlemagne Debrabant y est né, ainsi que sa mère, Cécile Catherine Félicité Desfrennes et ses ancêtres..

Individus 

Evénements

DESFRENNES Pierre François (1813-1894)

Naissance (21.5.1813)

DESFRENNES Pierre François (1777-1834)

Naissance (1777)

DESFRENNES Cécile Catherine Félicité (1868-1954)

Naissance (8.5.1868)

DEBRABANT Pierre Edgard Charlemagne (1896-1958)

Naissance (19.10.1896)

DEBRABANT Edgard Léon Gustave (1872-1951) & DESFRENNES Cécile Catherine Félicité (1868-1954)

Mariage (20.7.1896)

SAINT JEAN Pierre Joseph (-)

Décès ()

SAINT JEAN Catherine (1780-1860)

Décès (22.4.1860)

RENARD Angélique (-)

Décès ()

MATON Sophie (1827-1895)

Décès (2.4.1895)

DESFRENNES Pierre François (1813-1894)

Décès (21.8.1894)

DESFRENNES Pierre François (1777-1834)

Décès (18.6.1834)

DESFRENNES Philippe Joseph (-1788)

Décès (7.1.1788)

BLERVAQUE Béatrix (1749-1809)

Décès (24.10.1809)

Publié dans Les lieux

Douai, ma ville natale..

Publié le

20100711_88.JPGCes évènements s'y sont passés, dont ma naissance et mon mariage avec Jean Pierre Guyader,

la naissance et le mariage de ma mère Marcelle Madeleine Victoire Jovenet, avec André Gustave François  Debrabant,

la naissance de son père, Pierre Victor Jovenet, et son mariage avec Marcelle Rufine Marteau...

 

Individus

Evénements

JOVENET Pierre Victor (1908-1967)

Naissance (23.10.1908)

JOVENET Marcelle Madeleine Victoire (1929-2000)

Naissance (15.9.1929)

DEBRABANT Evelyne Micheline Andrée (1949-)

Naissance (29.12.1949)

JOVENET Pierre (1908-1967) & MARTEAU Marcelle Rufine (1911-1974)

Mariage (23.10.1929)

GUYADER Jean-Pierre François Louis (1946-1985) & DEBRABANT Evelyne Micheline Andrée (1949-)

Mariage (21.9.1968)

DEBRABANT André Gustave François (1929-1992) & JOVENET Marcelle Madeleine Victoire (1929-2000)

Mariage (16.7.1949)

VERMEERSCH (DERACHE) Marie Madeleine (1891-1962)

Décès (30.5.1962)

MARTEAU Séverin Emile (1884-1964)

Décès (11.11.1964)

MARTEAU Marcelle Rufine (1911-1974)

Décès (12.4.1974)

LAFRANCE Arsène Victoire (1886-1974)

Décès (18.12.1974)

JOVENET Jean Baptiste (1881-1949)

Décès (16.6.1949)

Découvrez Douai

Publié dans Les lieux

De Wagnonville (Douai) à Seclin

Publié le

Apère-juin 1932Quelques mois après ma naissance, nous quittons Wagnonville pour aller habiter Seclin. Mon père, André Debrabant, y prend au côté de son père, Pierre Debrabant (photo), les fonctions de représentant de commerce en Epicerie, Vins et Spiritueux.. Au décès de mon grand-père, que j'appelais "Apère"*, en 1958, mes parents reprennent l'affaire. Je passe les détails des "histoires de famille", de toute façon j'étais trop petite (9ans) et n'en connais que les "on dit". A l'époque les enfants étaient beaucoup moins au courant qu'à présent.. ou ai-je, inconsciemment, occulté la plupart de tout ce qui put se passer à l'époque. Ma grand-mère, Simone, Amère-dite "Amère"*, tenait la comptabilité de l'entreprise. Peu de temps après, Papa eut l'idée d'ouvrir le magasin qui était de "gros" jusque là, en magasin de détail "Libre-Service". C'était l'innovation de la région. Il créa le magasin "Debrabant, l'Epicier de son temps" de Père en Fils depuis 1896.. c'était le slogan La-Maison-Seclin2.jpg

Tout ça parc'qu'à Wagnonville...

Publié le par Evelyne Guyader-Debrabant

 

J'ai décidé de créer ces pages pour mes petites filles.. Quand elles seront plus grandes, elles liront (peut-être)... des petits morceaux de la vie de leur mamy.. 

Je suis née à Douai dans le Nord (59), plus exactement à Wagnonville, faubourg de Douai. C'était le 29 décembre 1949. Mes parents, jeunes mariés et mon père faisant son service militaire en Allemagne, je suis donc née dans la maison de mes grands parents..


Wagnonville est une ancienne commune française située dans le département du Nord et la région Nord-Pas-de-Calais. La commune fut intégrée à Douai entre 1790 et 1794.

En octobre 1661, est passé un concordat entre les rois de France et d'Espagne au sujet des limites des provinces de Flandres et d' Artois. Le village de Wagnonville est limitrophe des deux provinces et appartient alternativement d'une année sur l'autre à l'une des provinces. L'année d'Artois commence le 8 octobre de chaque année impaire.

Il s'en trouve une complication tant au niveau des impôts qu'au niveau juridiction.

Les procès qui sont nés se poursuivent dans la juridiction d'origine. Le sieur Gallemart, titulaire d'une chapelle du xiie siècle en l'église collégiale de Saint-Amé avait également la charge de célébrer la messe au village de Wagnonville. En mai 1748, sieur Desmoulins, seigneur de Wagnonville, demanda devant la juridiction d'Artois que le sieur Gallemart fut obligé de servir sa charge de célébrer quotidiennenemt la messe. Il s'ensuivit un long procès auprés des deux juridictions de Flandres et d'Artois qui créea une jurisprudence.

Il y avait un château à Wagnonville, construit A l'emplacement d'une ancienne maison forte de 1162, le domaine se composait de trois édifices : la demeure seigneuriale, le "Chateau" construit au xviiie siècle et le pavillon d'entrée construit au xviie siècle un tableau nommé Le Château de Wagnonville peint en 1871 par Jean-Baptiste (Camille) Corot exposé au Musée de la Chartreuse de Douai représente en fait du pavillon d'entrée au bord de l'Escrebieux. Le château fut totalement remanié en 1880.

 


Le Lycée Agricole de Wagnonville est installé sur l'ancien emplacement du château. 

Papa-EcoleWagnonville1-1946Mes parents se sont connus alors que mon père y était élève .. mes grands parents maternels étaient horticulteurs et voisins de l'école.

      Mon titre est en souvenir d'un "détournement" de la chanson "Le bois de Chaville" que mon père chantait, rappelant leur rencontre et surtout ma conception, et qui m'était dédiée :

"Tout ça parce qu'à Wagnonville, y avait un verger".. Hélas personne n'a jamais noté toutes "ses" paroles, mais elles laissaient entendre que j'avais été conçue dans le verger de mes grands parents..un couplet se terminait par "c'est comme ça qu't'es née"..

 

 

<< < 1 2