Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

46 articles avec les debrabant et la branche paternelle

Ah.. Seclin... les 18 premières années de ma vie..

Publié le par lafamilledeve.over-blog.com

De l'âge de 6 mois à l'année de mon mariage, 1968..

Mon enfance, ma jeunesse à Seclin.. Alors rien que la photo et le nom figurant sur la publication de Danièle..

L'industrie à Seclin - des Balbutiements au début du XXe sièclel

Les revoila ! Ma Claire et mon Anselot !

Publié le par lafamilledeve.over-blog.com

"Geneanet a trouvé pour vous de nouveaux ancêtres !" Encore !!!

Et surtout des nouvelles de Claire LE GUILLEBERT et Anselme Anselot CUVELIER..

Et.. j'ai bien fait de ne pas trop me casser la tête.. à résoudre une énigme dont la solution m'est donnée aujourd'hui.. (retour sur l'article "Et finalement")

Et voila que je me trouve, du même coup, du cousinage avec les fondateurs d'Eternit.. Bon Eternit, le fibro ciment, l'amiante, ce n'est peut-être pas une belle référence.. mais bon.. avant il y a eu le vin et le sucre aussi !!

C'est fou de voir comment, dans toutes les branches, je retrouve des similitudes dans mes racines.. sans doute fondatrices de ce que furent les plus récentes générations de ma famille, et de ce que je suis et ce que j'aime..

Les revoila ! Ma Claire et mon Anselot !
Les revoila ! Ma Claire et mon Anselot !
Les revoila ! Ma Claire et mon Anselot !
Les revoila ! Ma Claire et mon Anselot !

Et finalement...

Publié le par lafamilledeve.over-blog.com

Et finalement...

Voila où j'en suis ce matin !!

En 1280 ! année de naissance de mon ancêtre le plus ancien !

Nous étions sous le de Règne de Philippe III le Hardi (1270-1285)... Philippe III de France, dit « Philippe le Hardi », né le 1er mai 1245 à Poissy, mort le 5 octobre 1285 à Perpignan, fut roi de France de 1270 à 1285, le dixième de la dynastie dite des Capétiens directs. Il était le fils de Louis IX (1214-1270), dit « Saint Louis », roi de France, et de Marguerite de Provence (1221-1295).

Cet ancêtre s'appelait Piéron LIFEURE

Né vers 1280 julien - Roubaix,59100,Nord,Nord-Pas-de-Calais,FRANCE

Décédé vers 1350 julien - Roubaix,59100,Nord,Nord-Pas-de-Calais,FRANCE , à l’âge de peut-être 70 ans

Evelyne Micheline Andrée DEBRABANT est une descendante à la 19e génération de Piéron LIFEURE. 1 branche : Voir

Ascendants d'Evelyne Micheline Andrée DEBRABANT jusqu’à Piéron LIFEURE Voir

Et voila qu'en cherchant des images de sa ville de naissance, à savoir Roubaix, je fais une découverte..

Dans cette branche de mes ancêtres traitée hier, j'ai remarqué plusieurs "Cuvelier" (ou Le Cuvelier), nés à Roubaix, baillis..

Trouvant des Cuvelier dans les "grandes familles" de Roubaix.. je fouille sur le site et y retrouve un de mes ancêtres..

Anselot Cuvelier ca 1505-1571 Bailli d'Oresmieulx à Wicres, bourgeois de Lille (1553) &ca 1527
Claire Le Guillebe
rt +

Evelyne Micheline Andrée DEBRABANT est une descendante à la 14e génération d'Anselot (Anselme) CUVELIER, Bourgeois Lille (Achat 3 03 1535).

Ascendants d'Evelyne Micheline Andrée DEBRABANT jusqu’à Anselot (Anselme) CUVELIER, Bourgeois Lille (Achat 3 03 1535) Voir

et

Evelyne Micheline Andrée DEBRABANT est une descendante à la 13e génération de Christophe CUVELIER, Bourgeois de Lille (1602).

Ascendants d'Evelyne Micheline Andrée DEBRABANT jusqu’à Christophe CUVELIER, Bourgeois de Lille (1602) Voir

Et voila de la matière intéressante, non ?

La suite au prochain numéro !

Et finalement...

Je continue !

Publié le par lafamilledeve.over-blog.com

Deux familles traitées sur le dernier mail de Généanet !

Aujourd'hui, je traite :

  • CUVELIER Anselot - la mère - Conjoint : GUILLEBERT Claire
  • GUILLEBERT Claire - au moins un parent - Conjoint : CUVELIER Anselot

Des inconnus... Je sens que je vais avoir du travail...

Des infos à collecter et reporter sur mon logiciel, provenant de deux membres différents..

Et ça ne va pas être facile, car je ne me vois pas dans leur descendance, et pourtant...

Je dois avoir des "trous" quelquepart dans mes saisies..

  • Arbre de descendance de Claire GUILLEBERT :

Claire GUILLEBERT 1510-& Anselot CUVELIER 1515-1588
|
Christophe CUVELIER 1536-1565 & ? ?
|
Marguerite CUVELIER 1565-1628 & Antoine HOTTIN 1565-1628
|
Marguerite HOTTIN & François TRACHEZ
|
Marie TRACHEZ 1620..1640-1675/ &1662 Louis COUTURE 1620..1640-1675/
|
Marie Elisabeth COUTURE 1675-1742 &1699 Mathieu DEBAY ca 1650-1745
|
Anne Barbe DEBAY 1704-1783 &1734 Gaspard ROHAUT 1713-1785

 

pour descendre jusqu'à moi ??? Mystère...

Allez, c'est parti..

 

Je continue !

P.S. : C'est bien ce que je pensais.. 2h heures passées sur cette famille pour arriver dans une impasse.. voire une erreur sur l'individu..

A refaire !!! Grrrr...

L'énigme du jour.. : les métiers

Publié le par lafamilledeve.over-blog.com

Me voila repartie sur ma généalogie..

Aujourd'hui je traite la note de Généanet du 6 mai 2014 (je remonte dans les notes en attente).

  1. HERFAUX Catherine - la mère  - Conjoint : BOUFFLERS Aubert
  2. DELEDEULLE Jean - au moins un parent - Conjoint : ROGIER Barbe
  3. CUVELIER Anselot - la mère - Conjoint : GUILLEBERT Claire
  4. GUILLEBERT Claire - au moins un parent - Conjoint : CUVELIER Anselot

Une surprise : j'ai ces personnes sur mon arbre généanet et pas dans mon ordinateur.. Mystère.. aurais-je oublié d'enregistrer mon travail précédemment ?

Bref..

En traitant l'individu 1 et remontant ses ascendants et ceux de son conjoint, je découvre deux nouvelles professions parmi mes ancêtres qui sont jusque là, en majorité fermier, agriculteur, laboureur, etc..

Aubert BOUFFLERS, Marié avant mai 1663 avec Catherine HERFAUX  était carlier :

Carlier = carrelier = Paveur ou personne posant plus généralement des carreaux en terre, marbre, pierre.

Selon "Émile Littré-Dictionnaire de la langue française (1872-77)" : carrelier : Artisan qui façonne et cuit des carreaux pour garnir le sol des appartements. Étymologie : Carrel, carreau.

Mais... j'ai aussi lu que....

...selon les époques, suivant les régions, on trouve aussi ceci :

Carlier (quand il s'agit du nom de famille....) - Nom fréquent en Picardie et en Artois, notamment dans l'Aisne, qui est une forme contractée de carrelier (= charron). Avec le même sens : Carliez, Carlié (59, 62).

Le carlier serait donc un charron. Ca complique..

Selon Wikipédia : le métier de charron... le charron qu'il faut distinguer du fabricant exclusif de roues rodier, royer ou rouyer en Lorraine, embardeur de roues était appelé de noms différents, caron en langue picarde, Wagner en langue allemande d'Alsace. Il portait divers sobriquets ou surnoms selon les régions : charrelier, carrelier, carlier dans le Nord de la France.

Alors : Carrelier (carreleur) ou Charron ? Je pencherais pour charron.. plus proche des métiers de la terre
L'énigme du jour.. : les métiersL'énigme du jour.. : les métiers

Leur fille, Antoinette BOUFFLERS 1668- a épousé le 6 février 1697, Eloy LUCAS 1663-1702/, un maréchal ferrant...

Le maréchal-ferrant est un artisan dont le métier consiste à ferrer les pieds des chevaux et autres équidés et à s'occuper de leur parage. Le ferrage des bovins de trait est aujourd'hui rarement pratiqué. C'est un métier vieux de plus de 3000 ans. Il existe environ 1600 maréchaux-ferrants en France

Le terme de « maréchal » provient de l'ancien français Marhskalk, qui désignait un domestique qui soignait les chevaux. Le mot a ensuite pris deux sens différents, désignant l'artisan chargé de ferrer les chevaux ainsi que l'officier préposé aux soins des chevaux. Le mot « maréchal-ferrant » a été créé pour distinguer ces deux métiers.

En général, le maréchal ferrant, en plus du ferrage des chevaux (mais aussi des bovidés) soignait également l'animal en cas de nécessité.   

Tapisserie du 17e siècle représentant un maréchal ferrant au travail.                      

(Source document : Château Beloeil. Lille.)

Tapisserie du 17e siècle représentant un maréchal ferrant au travail.                        (Source document : Château Beloeil. Lille.)

Tapisserie du 17e siècle représentant un maréchal ferrant au travail. (Source document : Château Beloeil. Lille.)

L'énigme du jour.. : les métiers

Conclusion :

Evelyne Micheline Andrée DEBRABANT (moi-même) est une descendante à la 10e génération d'Aubert BOUFFLERS.

  • 1 branche : Voir - Parenté: 0,05%

Ascendants d'Evelyne Micheline Andrée DEBRABANT jusqu’à Aubert BOUFFLERS Voir

Ce sera tout pour aujourd'hui !

Mise à jour de quelques individus !!

Publié le par lafamilledeve.over-blog.com

Mise à jour de quelques individus !!

J'ai pu travailler un peu sur mon retard hier soir.. C'est toujours ça de fait ! J'en suis à 505 individus !!

Et la semaine dernière j'ai même eu un coup de main de Jacqueline !

Jacqueline est la voisine de Papy Guyader dont j'ai fait la connaissance un jour sur Généanet ! Toute une histoire un peu longue à raconter ici, ce fameux hasard qui nous fait dire souvent que le monde est petit. Depuis nous avons eu le plaisir de nous rencontrer dans la vraie vie et de garder contact grâce à nos passions communes pour les blogs, la photo et la généalogie.. Et voila..

L'autre jour j'ai reçu un message par Généanet... et surprise :

Jacqueline SUREE (jsuree)
Vendredi 14 Février - 1
0:03

  • "Quand j'en ai fini avec les miens, je me plonge dans la vie des autres :-). J'espère que vous me pardonnerez. Comme je n'ai rien remarqué sur votre arbre je me suis dit que vous n'aviez peut-être pas encore été fouiller de ce côté de leur vie militaire.Tout ça pour vous dire que sur la fiche de votre GP* (AD59-registre militaire) il est mentionné qu'en 1940 il était domicilié au Château Le Portail à Jazeneuil (86).***

Et sur celle de votre AGP**, qu'en 1892 il était teinturier, qu'en 1893 il habitait Neuilly puis qu'en 1914-18 il a travaillé à la filature Lesur à Cires les Mello (60) puis toujours à Cires les Mello dans l'épicerie en gros...."

* mon grand-père paternel : Pierre Edgard Charlemagne DEBRABANT 1896-1958

** mon arrière-grand père paternel : Edgard Léon Gustave DEBRABANT 1872-1951

*** Le Château du Portail a appartenu à la famille Motillon, Blanche CREYF (épouse Motillon) étant la soeur de ma grand-mère paternelle Simonne CREYF

Alors, "le Portail"... et voila ce que je répondais à Jacqueline :

"Le Portail".. si vous saviez combien de fois j'en ai entendu parler.. Que j'ai l'impression presque d'y avoir vécu ! Et pourtant pas assez pour en avoir des souvenirs précis.. enfin, précis pour l'arbre.. mais j'ai pas mal de photos.. et plein de cartes postales de Jazeneuil et environs..

Toute la famille a "évacué" au Portail pendant la guerre.. Ils y ont vécu des années mémorables suffisamment pour y avoir gardé des amis à l'époque.. Ma grand-mère paternelle avait appelé son chien "Portail"......

D'autant que sur mon arrière-grand père paternel, à part qu'il était épicier en gros, et surtout "négociant en vins et spiritueux", et fondateur de l'entreprise d'épicerie (mon père avait mis sur son slogan "de père en fils depuis 1896") je ne sais rien du tout ! Comme mon autre agp, il a "disparu" de la famille pour aller vivre une autre vie ailleurs.. On ne parlait donc que peu d'eux, pour ne pas dire jamais.. Mes deux AGM, elles, restées seules donc, vivaient avec nous, dans les toutes premières années de ma vie..

Les traces que j'ai retrouvées, cependant, sont toutes dans le Nord.. à part les dernières années de mon AGP Debrabant, dont je savais qu'il était dcd à Arbois (nous étions allés sur sa tombe avec mes parents lors de vacances). Il a été l'objet de mes premières recherches et premiers éléments trouvés facilement, dont la découverte qu'il était divorcé de mon arrière-grand-mère et remarié.

Enfin voila.. Mais je suis consciente que plutôt que m'attacher à étudier les plus proches, je me suis plus attachée à remonter.. et sans doute un peu trop, au point de me perdre !! ;-)

Merci, Jacqueline ! On en reparle ! Ca nous changera de la photo !! ;-)"

Et ce n'était pas fini ! D'autres messages suivirent, avec des informations intéressantes que j'ignorais totalement !

  • "Sur l'acte de mariage Jovenet X Lafrance on note que Pierre Jovenet*** est décédé à Caen le 22/2/1899."
  • "Oui c'est bien votre petit cordonnier né en 1846.On peut se demander pourquoi il est venu mourir à Caen le 22 février 1899, au hameau de la Maladrerie. Mais quand on cherche un peu, voilà qu'on s'aperçoit que la Maladrerie était une prison......"

*** : Pierre Eugène JOVENET 1846-1899

Et voila comment on avance à petits pas.. parfois même sans chercher ! Merci Jacqueline !

Ci dessous, quelques photos, et un lien vers l'histoire du Château du Portail.

Mise à jour de quelques individus !!
Mise à jour de quelques individus !!
Mise à jour de quelques individus !!

Mon Grand-père, la boxe et... Georges Carpentier..

Publié le par lafamilledeve.over-blog.com

Mon Grand-père, la boxe et... Georges Carpentier..

..et l'occasion de partager quelques photos de mon grand-père paternel,

Pierre Edgard Charlemagne DEBRABANT

né en 1896.

qui fut champion local de boxe amateur catégorie poids plume ou mouche.. je ne sais plus bien..

Ma grand-mère et mon père m'ont rapporté qu' à cette époque il aurait échangé quelques crochets ou uppercuts avec Georges Carpentier... qui aurait 120 ans aujourd'hui.

Mon grand-père, l'homme au chapeau blanc.. Quelle élégance...

Mon grand-père, l'homme au chapeau blanc.. Quelle élégance...

Dors Min P'Tit Quinquin, Min P'Tit Pouchin...

Publié le par lafamilledeve.over-blog.com

Dors Min P'Tit Quinquin, Min P'Tit Pouchin...

Le P’tit Quinquin est une chanson du poète lillois Alexandre Desrousseaux (1820-1892), écrite en 1853 en ch'ti, une des deux langues régionales de la région française du Nord-Pas-de-Calais. Son titre original est L'canchon Dormoire, autrement dit berceuse. Mais plus qu'une berceuse, cette chanson illustre la vie intime des ouvrières dans ce Nord de la fin du XIXe siècle.... (la suite sur wikipedia)

Pour rendre hommage au chansonnier la ville de Lille fit élever une statue qui est située, square Dutilleul, en bordure de la rue Nationale.
Celle-ci est réalisée par le sculpteur Eugène DÉPLECHIN et fut inaugurée le 17 août 1902.
Cette jeune femme chantant une berceuse à son enfant pour tenter de l’endormir, se sent protégée sous le buste du chansonnier... (lire la suite sur Statues et Monuments de la Région Nord Pas-de-Calais)

Les paroles sont ici

Cette année là..

Publié le par Evelyne Guyader-Debrabant

Cette année là..

Je ne sais quel hasard a fait que ce matin je décidais de scanner cette carte commerciale qu'avait fait imprimer mon père... que j'ai retrouvée en ouvrant un carton de photos (toujours fermé depuis le déménagement..)

En regardant au dos, le calendrier de 1968, justement le second trimestre.. et en regardant le mois d'août,...

1968 : le 15 août était aussi un jeudi !!!

(J'en profite pour remonter un article de l'ancienne version de mon blog..)

Que de retard..

Publié le par lafamilledeve.over-blog.com

.. mais tant d'autres préoccupations.. Mais... les infos parvenant par Généanet (que j'accumule) hiersoir j'ai décidé de compléter une, puis au final complété trois branches de la famille. J'ai pris le premier nom proposé et m'y suis collée..

  DENGLOS Pierre François

- au moins un parent

Conjoint : HOUBRON Célestine Joseph

sosa : 254       

  LEGHIE Pierre Jacques

- au moins un parent

Conjoint : DELEPLANQUE Marie Frçoise

sosa : 1014     

  DUSART Marie

- au moins un parent

Conjoint : DEBRABANT Philippe

sosa : 1025     

  DEBRABANT Jacques

- au moins un parent

Conjoint : ROBERT Marguerite

Sosa : 4096


Avec un résultat chacun, ça pouvait se faire.. mais après c'était 7 résultats à trier, comparer pour trouver le bon.. J'ai abandonné..

Pour les Debrabant, j'ai pu remonter à ce jour à la 14e génération !!!

Ascendants d'Evelyne Micheline Andrée DEBRABANT jusqu’à Alexandre DEBRABANT

Pas mal, hein ? Bon, je n'ai pas trouvé la photo d'Alexandre !!! rires.. Mais vous avez celle d'Henri II et son histoire (si vous cliquez sur l'image).

Quand j'aurai remonté toutes les branches à hauteur d'Alexandre? , j'aurai complété au moins 8192 fiches !!! J'en suis à un peu plus de 300.. J'ai donc encore de quoi m'occuper !!!

<< < 1 2 3 4 5 > >>