Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

7 articles avec evenements familiaux

L'Epicier de son temps..

Publié le par Evelyne Guyader-Debrabant

Nous y voila.. Les années "Seclin"

  • 1950 - "L'épicerie de Papa et Maman.. Seclin"

Marié, père de famille (de moi..) et démobilisé, André (mon père), après avoir travaillé dans la branche (c'est le cas de le dire) arboriculture-horticulture, choisit finalement de retourner vers l'épicerie de Papa et Maman..

Il fera le représentant de commerce.. Classe, avec sa Peugeot 203, non ?

"Représentant en confitures..."

Mon Grand-père en 1932

L'épicerie de mon grand père, Pierre Debrabant, épicier, marchand de vins et spiritueux, "de Père en Fils depuis 1896".. (c'était aussi dans le slogan de Papa, on verra ça plus tard....)

Ci-dessous des documents des années 30.. 

Une photo et des factures..

Mon grand-père, ma grand-mère (l'enfant doit être mon parrain Jean Turbelin) et des factures de l'époque.. (oui, les factures sont au nom des parents de mon parrain, à savoir la sœur jumelle de ma grand-mère, Suzanne et son époux Augustin Turbelin, qui tenaient un bistrot)

L'Epicier de son temps..
L'Epicier de son temps..L'Epicier de son temps..

Ah.. le Souka.. qu'on recevait par cuves entières (camions-citerne), puis qu'on mettait en fûts ou barriques (la différence ? hein ? moi je sais !).. Si mes souvenirs sont bons, le Souka était un vin d'Algérie .. un bon gros rouge qui tache..

Mais revenons aux années 50.. La cave

L'Epicier de son temps..L'Epicier de son temps..

 

  • 1951 : "Nanar" - Naissance de mon frère, Bernard, le 16 juin !

(J'ai juste 18 mois..)

Je n'ai hélas pas de photos de mon frère bébé.. 

En octobre de la même année, naissance de ma cousine Odile, chez mon oncle Michel et ma Tante Jeanne !

La famille s'agrandit !

Puis il y aura Guy, puis Sylvie, plus tard.... (qui n'est pas sur les photos)

L'Epicier de son temps..
L'Epicier de son temps..
L'Epicier de son temps..
L'Epicier de son temps..
L'Epicier de son temps..

Fin des années 50, fin des années d'insouciance..

"..et déconfiture"

La famille Debrabant éclate.. Mon oncle et ma tante quittent Seclin..

Papa reprend seul avec Maman, l'affaire d'épicerie en gros et ouvre un magasin d'épicerie de détail. Ma grand-mère restera avec nous et tiendra la comptabilité et la caisse.. Je m'en souviens de ces soirs où je l'aidais à faire la caisse, compter les billets et les pièces.. Et surtout qu'elle me disait "N'oublies pas de te laver les mains, c'est sale des sous !" 😆

"Debrabant, l'Epicier de son temps" est né ! Premier magasin "libre-service" du coin.. !

L'Epicier de son temps..
L'Epicier de son temps..
L'Epicier de son temps..
L'Epicier de son temps..
L'Epicier de son temps..
L'Epicier de son temps..
  • 1959 : "l'épicerie à roulette"..

Un camion magasin, d'abord un "Tube" Citroën, puis des bus aménagés en magasin "libre-service"..

L'Epicier de son temps..
L'Epicier de son temps..
L'Epicier de son temps..
L'Epicier de son temps..
L'Epicier de son temps..
L'Epicier de son temps..
L'Epicier de son temps..
  • 1964/1965 : "Bernard dans la cornière"

Mon p'tit frère quitte l'école et choisit de travailler comme apprenti monteur en cornière perforée (chez P.A.I. Profil Acier Idéal à Lille).. plutôt qu'entrer en 6e.. A l'époque on pouvait quitter l'école à 14 ans.. D'où les rayonnages en cornières perforées au magasin, dans les bus libre-service..

  • 1965 : "Evelyne se fait des cheveux".. 😉

Mon BEPC en main, je décide de quitter l'école pour devenir apprentie coiffeuse.. Mon père n'était as trop d'accord.. Il me voyait faire de hautes études commerciales.. oui, oui.. HEC.. Ben non.. Ma meilleure copine était apprentie coiffeuse (Coucou Brigitte !). Un coiffeur du salon où elle travaillait s'installait à son compte et cherchait une apprentie.. Allez hop.. J'y vais ! Il m'embauche ! A l'époque il fallait être présenté par les parents.. Finalement, ils n'ont pas dit non.. Me voilà apprentie coiffeuse, à Lille, en 1965.. Puis problèmes de santé.. Et mon "patron" qui doit se séparer d'une de ses deux apprenties.. Ce sera moi.. Fin 1966, j'arrête..

Dans le même temps, en juillet 1965, sur la base aérienne de Lesquin, j'ai rencontré celui qui deviendra mon mari, trois ans plus tard ! 😊..

1967 : Mon père me trouve du travail quelques mois comme secrétaire dans une école de pilotage à l'aéroport de Lille/Lesquin.. Puis je travaille à la comptabilité de l'entreprise paternelle avec ma grand-mère. Parallèlement, je prends des cours de "sténo-dactylo" chez Pigier, à Lille, puis à Douai, en 1968.. Pourquoi Douai ?...

  • 1967 : "Papy, c'est fini"..

Le 24 Octobre 1967, à Wagnonville (Douai), décès de mon grand-père maternel, Pierre Victor Jovenet.. Il a tout juste 59 ans.. Accident de carabine ou suicide.. on ne saura jamais.. En tous cas, moi, je ne saurai jamais.. J'ai 17 ans, c'est une histoire de "grands".. (Et plus personne pour m'en dire plus maintenant..)

Anecdote : Je résous à l'instant une énigme. Dans son manuscrit plus haut, mon père a écrit "Sylvie des Trois Ormes".. Je ne sais pas de quoi il s'agit. Par curiosité, là, à l'instant, ce vendredi 28 octobre 2022 où je suis en train d'écrire ce billet, je me dis "tiens je vais voir si il y a quelque chose à ce sujet sur Google".. Bingo ! Je découvre qu'il s'agit d'une série (à l'époque on disait "un feuilleton") qui se passe dans le domaine de l'agriculture et qui parle de l'avenir d'une ferme..

Voilà, au décès de Papy Jovenet, Mamy se retrouve, avec son beau-frère Augustin et mon arrière-grand-mère Jovenet, à la tête de l'exploitation horticole.. et donc Papa, dont c'est le métier d'origine.. réfléchit.. et envisage de "sauver Wagnonville". Puis l'épicerie va moins bien avec l'arrivée des "Auchan", "Carrefour", "Leclerc", etc.. Mon oncle Michel est revenu à Seclin et travaille à l'épicerie.. donc.. un choix sera fait.. Michel reprendra l'épicerie.

  • 1968 : "Sauver Wagnonville"
L'Epicier de son temps..

Papa et Maman.. Papa porte la blouse qu'il portait au magasin à Seclin..

Je pense que cette photo date de la période "entre deux".. où il est entre l'épicerie à Seclin et l'entreprise d'horticulture de Wagnonville (Douai)..

"Des couronnes et des croix" parce qu'on y fait de la production florale, pour les clients fleuristes, et pour le magasin de fleurs.. qu'ils allaient acquérir.. à Dorignies.. On en a fait des couronnes et des croix de fleurs..

Je reviendrai sûrement sur la période "L'épicier de son Temps".. Entre le magasin et l'aéroport de Lesquin et son amour pour  l'aviation qu'il fait partager à ses clients ! (et à toute la famille..)

Sur le manuscrit, il a écrit "Toute ma vie, j'ai rêvé...". Non il n'a pas rêvé d'être une hôtesse de l'air, mais de piloter.. et il l'a fait..

Et retour à Wagnonville..

La suite au prochain numéro !

1949... L'Année, avec un grand A...

Publié le par Evelyne Guyader-Debrabant

Ah ? Une année qui me parle à moi aussi, et pour cause, c'est l'année de ma naissance..

Mais d'abord.. 1949.. ils ont 20 ans tous les deux.. ou presque.. André est né le 12 février 1929 et Marcelle, dite "Nénette", est née le 15 septembre 1929

  • 1949 : "L'union fait la rose".. Douai... "La Fleur au fusil".. écrivait-il..
  • La Fleur au fusil.. l'armée.. en Allemagne.. à Diez, comme chauffeur de la musique du Régiment (j'ai su lequel mais je ne retrouve pas)

(Diaporama - Cliquer sur une photo pour voir en grand format et faire défiler)

Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama

Diaporama

La quille qui arrivera plus vite que pour les autres... et pour cause...

Il envoie des cartes postales à sa chérie.. dont une au dos de laquelle il y a comme  une annonce...

Cliquer sur une photo pour voir en grand formatCliquer sur une photo pour voir en grand format

Cliquer sur une photo pour voir en grand format

  • L'Union fait la Rose.. (pourtant le carton sera bleu.. voir plus bas..)

Cette année là.. Le mariage, le 16 juillet 1949 à Douai..

Cliquer sur une photo pour voir en grand format
Cliquer sur une photo pour voir en grand formatCliquer sur une photo pour voir en grand format

Cliquer sur une photo pour voir en grand format

Et pour bien finir l'année...

Me voilà ! J'arrive au monde ! Je débarque dans leur vie !

(j'aurais bien aimé savoir pourquoi mon carton est bleu..)

Chargé de famille, mon père est démobilisé.. Et voila l'année 1950 qui se pointe.. et le retour à Seclin..

A suivre !

Du Nooord...

Publié le par Evelyne Guyader-Debrabant

undefined

.. et de ma ville natale... Douay... Douai !

"Il y a 230 ans, Louis XVI officialisait la création de 83 départements en lieu et place de l’administration de l’Ancien Régime. Le Nord portait alors le numéro 57.

C’est Douai (Douay à l'époque) qui est désignée par l’Assemblée nationale, chef-lieu du département du Nord, sous l’influence du député douaisien Philippe-Antoine Merlin.

Mais à Lille, les édiles grincent. Ils arguent du fait que Douai est une ville qui n’a pas su profiter de l’essor de l’industrie et des fabriques.

Cette gue-guerre va se poursuivre jusqu’en 1804, année qui verra Lille supplanter définitivement la cité de Gayant...

Pour tout savoir, cliquer ci-dessous..

(Cliquer sur les images pour les voir en entier)

Du Nooord... Du Nooord...

Ainsi va la Vie..

Publié le par lafamilledeve.over-blog.com

Hier soir, il m'a fallu rajouter une date sur mon arbre généalogique.. modifier la fiche d'un membre de ma famille..

"Show must go on.."

Au revoir, Michèle..

Au mariage de Bernard et Michèle, de gauche à droite : les parents de Michèle, Michèle et mon frère Bernard, et mes parents. Juste derrière les mariés, mes deux grand-mères, à gauche, derrière Michèle, ma grand-mère maternelle, et à droite, derrière Bernard, ma grand-mère paternelle.
Au mariage de Bernard et Michèle, de gauche à droite : les parents de Michèle, Michèle et mon frère Bernard, et mes parents. Juste derrière les mariés, mes deux grand-mères, à gauche, derrière Michèle, ma grand-mère maternelle, et à droite, derrière Bernard, ma grand-mère paternelle.

Au mariage de Bernard et Michèle, de gauche à droite : les parents de Michèle, Michèle et mon frère Bernard, et mes parents. Juste derrière les mariés, mes deux grand-mères, à gauche, derrière Michèle, ma grand-mère maternelle, et à droite, derrière Bernard, ma grand-mère paternelle.

Et le retard s'accumule..

Publié le par lafamilledeve.over-blog.com

Et le retard s'accumule..

.. Mais c'est un évènement de famille qui en est une des causes.. Un mariage.. plus exactement le remariage de Christine..

Christine Françoise Simone GUYADER

Et une fiche à compléter... (il me manque des éléments..)

Christine a épousé, en seconde noces, Loïc Sannier.. le 15 mars 2014, en la Mairie de Mantes la Ville..

Pour l'occasion, toute ma petite famille était réunie.. ne manquait que Tania, la compagne de Sébastien... qui deviendra ma belle-fille l'an prochain... Mariage prévu le 25 avril 2015 en Guadeloupe ! (voir : L'Histoire d'un Oui)

Et le retard s'accumule..
Et le retard s'accumule..
Et le retard s'accumule..

Ma petite Famille..

Publié le par lafamilledeve.over-blog.com

Ma petite Famille..

Voila qu'il me faut écrire sur le le futur de "ma p'Tite Famille".. quand je devrais travailler à compléter l'histoire de nos ancêtres... Pourtant..

Des évènements importants se préparent... pour 2014, 2015 !!

Commençons par 2015... et par l'Histoire d'un Oui, celle que sont en train d'écrire Tania et Sébastien..

Bienvenue dans ma P'tite Famille, Tania !

Et comme un bonheur n'arrive jamais seul...

En 2014 ???

En attendant, à ce jour, j'ai une bonne trentaine de personnages à compléter sur mon arbre..

Je ne voudrais pas quitter cette page sans avoir une pensée pour mon père, André Gustave François DEBRABANT, qui nous a quittés, il y a aujourd'hui, tout juste et déjà, 21 ans.

Une pensée aussi pour mon frère, Bernard Pierre Michel DEBRABANT, qui nous a quittés il y a eu 5 ans hier, le 5 décembre 2008.

Demain ce sera l'anniversaire de ma nièce Sonia DEBRABANT. Quarante et un ans demain !

Bon Anniversaire !

 

 

 

Communion Solennelle...

Publié le par lafamilledeve.over-blog.com

Communion Solennelle...

Une occasion d'écrire un mot sur mon blog Généalogie..

Aujourd'hui Madeline fait sa communion solennelle...60 ans, presque jour pour jour, après son grand-père Bernard, mon frère..

J'ai fait la mienne le 21 mai 1961. Je n'ai aucune photo de ma communion.. rien retrouvé dans les photos souvenirs.. tout a disparu au fil des pérégrinations de mes parents.. J'ai juste une photo où on aperçoit, trônant sur le buffet de mes grands-parents, ma "photo de communion", comme ça se faisait à l'époque.. comme les photos de mariage..

J'ai quand même des souvenirs matériels, dont mon chapelet, mon voile (que j'ai aussi porté comme de voile de mariée).. et mon missel.. dans lequel il y avait, bien sûr, nos images de communion..

Ce qui m'a permis de faire ce montage photo pour Madeline.

Ci-dessous, Bernard, le jour de sa communion.. le 2 juin 1963...

La seule image qui me reste de ma communion..
La seule image qui me reste de ma communion..

La seule image qui me reste de ma communion..