Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

De Wagnonville (Douai) à Seclin

Publié le

Apère-juin 1932Quelques mois après ma naissance, nous quittons Wagnonville pour aller habiter Seclin. Mon père, André Debrabant, y prend au côté de son père, Pierre Debrabant (photo), les fonctions de représentant de commerce en Epicerie, Vins et Spiritueux.. Au décès de mon grand-père, que j'appelais "Apère"*, en 1958, mes parents reprennent l'affaire. Je passe les détails des "histoires de famille", de toute façon j'étais trop petite (9ans) et n'en connais que les "on dit". A l'époque les enfants étaient beaucoup moins au courant qu'à présent.. ou ai-je, inconsciemment, occulté la plupart de tout ce qui put se passer à l'époque. Ma grand-mère, Simone, Amère-dite "Amère"*, tenait la comptabilité de l'entreprise. Peu de temps après, Papa eut l'idée d'ouvrir le magasin qui était de "gros" jusque là, en magasin de détail "Libre-Service". C'était l'innovation de la région. Il créa le magasin "Debrabant, l'Epicier de son temps" de Père en Fils depuis 1896.. c'était le slogan La-Maison-Seclin2.jpg

André Debrabant et Marcelle Jovenet, mes parents

Publié le par Evelyne Guyader-Debrabant

 Ils se marièrent le 16 juillet 1949.. Il était militaire au (célèbre) 43e Régiment d'Infanterie de Lille, à l'époque en Allemagne et elle attendait ma naissance, chez mes grands-parents à Wagnonville, hameau de Douai, dans le Nord.

  LivretMariageDebrabantJovenet1949.jpg

Ils sont décédés, lui, en 1992, elle, en 2000.

PapaMamanParmain2.jpg

Je n'avance plus beaucoup..

Publié le par lafamilledeve.over-blog.com

Les recherches sont stationnaires.. J'attends des actes de la Mairie de Seclin.. La ville étant relativement importante, j'imagine que l'Etat Civil ne doit pas traiter en priorité les demandes de ce genre.. Mais une personne m'a proposé d'y aller directement si la demande par courrier tarde trop.. Sur Généachtimi une dame habitant Seclin m'a contactée concernant mes recherches sur mon arrière-grand-mère maternelle. Le monde de la généalogie ch'ti est petit... 

J'ai quand même avancé côté photos.. J'ai scanné pas mal de photos anciennes (et moins anciennes)... et fait des découvertes "sympa" car je n'avais pas encore tout regardé des photos récupérées l'an dernier..Papa-Militaire-43eRI-AllemagneDiez1949.jpg

En 1949... L'Orchestre du 43e..

J'avais oublié que mon père était militaire au 43eRI, en Allemagne, il y était chauffeur du Chef... de l'orchestre de jazz... Le 43e RI de Lille a été longtemps connu pour sa musique et ses interprétations "modernes" des musiques militaires et plus "variet'. Même s'il n'y a plus de "service militaire", le 43e existe toujours et sa formation jazz est devenue, semble t-il un "Brass Band"..

Grâce à moi, son service  fût écourté... en décembre, le soldat Debrabant devenait papa..

Publié dans Divers

Tout ça parc'qu'à Wagnonville...

Publié le par Evelyne Guyader-Debrabant

 

J'ai décidé de créer ces pages pour mes petites filles.. Quand elles seront plus grandes, elles liront (peut-être)... des petits morceaux de la vie de leur mamy.. 

Je suis née à Douai dans le Nord (59), plus exactement à Wagnonville, faubourg de Douai. C'était le 29 décembre 1949. Mes parents, jeunes mariés et mon père faisant son service militaire en Allemagne, je suis donc née dans la maison de mes grands parents..


Wagnonville est une ancienne commune française située dans le département du Nord et la région Nord-Pas-de-Calais. La commune fut intégrée à Douai entre 1790 et 1794.

En octobre 1661, est passé un concordat entre les rois de France et d'Espagne au sujet des limites des provinces de Flandres et d' Artois. Le village de Wagnonville est limitrophe des deux provinces et appartient alternativement d'une année sur l'autre à l'une des provinces. L'année d'Artois commence le 8 octobre de chaque année impaire.

Il s'en trouve une complication tant au niveau des impôts qu'au niveau juridiction.

Les procès qui sont nés se poursuivent dans la juridiction d'origine. Le sieur Gallemart, titulaire d'une chapelle du xiie siècle en l'église collégiale de Saint-Amé avait également la charge de célébrer la messe au village de Wagnonville. En mai 1748, sieur Desmoulins, seigneur de Wagnonville, demanda devant la juridiction d'Artois que le sieur Gallemart fut obligé de servir sa charge de célébrer quotidiennenemt la messe. Il s'ensuivit un long procès auprés des deux juridictions de Flandres et d'Artois qui créea une jurisprudence.

Il y avait un château à Wagnonville, construit A l'emplacement d'une ancienne maison forte de 1162, le domaine se composait de trois édifices : la demeure seigneuriale, le "Chateau" construit au xviiie siècle et le pavillon d'entrée construit au xviie siècle un tableau nommé Le Château de Wagnonville peint en 1871 par Jean-Baptiste (Camille) Corot exposé au Musée de la Chartreuse de Douai représente en fait du pavillon d'entrée au bord de l'Escrebieux. Le château fut totalement remanié en 1880.

 


Le Lycée Agricole de Wagnonville est installé sur l'ancien emplacement du château. 

Papa-EcoleWagnonville1-1946Mes parents se sont connus alors que mon père y était élève .. mes grands parents maternels étaient horticulteurs et voisins de l'école.

      Mon titre est en souvenir d'un "détournement" de la chanson "Le bois de Chaville" que mon père chantait, rappelant leur rencontre et surtout ma conception, et qui m'était dédiée :

"Tout ça parce qu'à Wagnonville, y avait un verger".. Hélas personne n'a jamais noté toutes "ses" paroles, mais elles laissaient entendre que j'avais été conçue dans le verger de mes grands parents..un couplet se terminait par "c'est comme ça qu't'es née"..

 

 

En liste ? avec commentaires ?

Publié le par lafamilledeve.over-blog.com

Arbre-2011-01-24-GeneaNet-copieEcran-copie-1.jpg

Un modèle d'arbre..

Publié le par lafamilledeve.over-blog.com

..avec moi comme racine... ça peut donner ça...

Arbre-en-eventail-2011-01-26.jpg

Ce n'est pas très lisible, mais ça donne une idée...

Publié dans Divers

Une pièce de plus au puzzle...

Publié le par lafamilledeve.over-blog.com

Aujourd'hui, c'est un autre arrière grand père que j'ai retrouvé !! C'est Séverin MARTEAU, le père de ma grand-mère maternelle, Marcelle-Ruffine Jovenet.

Tante Paulette, la soeur de ma grand-mère, m'a dit qu'il était donc fils de fermiers de Bersée (59), qu'il était instituteur, puis marchand ambulant, avant de devenir, avec mon arrière grand mère, patron d'un "estaminet" à Douai, rue Storez, près de la porte d'Arras. L'Estaminet Marteau, je l'ai connu.. chaque 14 juillet, nous nous y rendions à pied depuis Wagnonville, pour aller assister, aux premières loges, au feu d'artifice tiré à la Porte d'Arras.. Souvent les porteurs des Géants venaient se désaltérer.. l'estaminet étant une de leurs nombreuses "chapelles" lors des fêtes de Gayant.. Je me souviens d'y avoir vu de très près  « l’baudet décaroché ». Je me souviens aussi qu'à l'époque il n'y avait pas de frigos !! et "Grand Père Marteau" cassait la glace, qu'il recevait en pains, au...  marteau et au pic...

La personne du site Généachtimi qui m'a fourni les documents m'a aussi fourni des renseignement sur ses parents..

C'est génial !! et surtout passionnant !!

 

Premier acte reçu..

Publié le par lafamilledeve.over-blog.com

Sur ces conseils...

"Evelyne ?

Ci joint quelques infos sur Pierre Edgard Charlemagne.........
Il s'agit d'infos trouvées sur le net et sur les tables décennales des archives du nord, je pense que la véracité est de 99% mais il faudrait valider tout ça par la demande des actes en mairie.
Pour cela 2 solutions :
Vous déplacer en mairie et demander une copie de ces actes, ou leur écrire (mais c'es plus long)
Moi je vis désormais à Nantes.
Pour info, en généalogie : le ° = naissance, le x = mariage, le + = décès
Cordialement,
FX DEBRABANT"

et ce mail...

"Bonsoir,

En regardant sur planète généalogie, DEBRABANT Edgard Léon Gustave serait DCD à ARBOIS 39600 le 4 10 1951.
Ce que je pige pas c'est que sur ce même site, il se serait marié avec PARIS Marie en 1929 ???? Cécile  DESFRENNES est DCD en 1954..... Avez-vous connaissance d'un divorce ? ou d'après votre mail il aurait tout "plaqué" ? et se serait remarié ???
Affaire à suivre.....
Recherche des cimetières d'Arbois/coup de fil à la mairie d'Arbois ?
A+"

ActeDécésDebrabantEdgardLéonGustave1951.. je retrouvais des traces de mon arrière-grand-père paternel, dont on m'avait dit qu'il avait abandonné sa famille pour aller vivre ailleurs... Plus tard, lors des premières vacances que mes parents prenaient (une semaine !!), nous nous arrêtâmes à Arbois, sur la tombe du grand-père paternel de mon père : Edgard Léon Gustave.. Je savais donc qu'il était enterré à Arbois...

J'ai donc écouté FXD, et voilà... aujourd'hui je reçois ce fameux acte de décès.. J'espérais y trouver la réponse à l'énigme de son remariage... Que neni !! La mairie me dit que le mariage avec Marie Paris ne figure pas dans les registres de 1929 à Arbois... On me renvoie donc à Saint Amand où il est né et où doit donc figurer son remariage..

Mais...... mais... je découvre.. sur l'acte en question, reçu là aujourd'hui 24 janvier 2011... qu'il aurait été bigame ??? Mon arrière-grand-mère Cécile, son épouse, est décédée le 5/12/1954, et sur l'acte on le dit veuf en premières noces de "Céline" (erreur ?)..... et époux en seconde noces de Marie Paris, alors qu'il est décédé le 4/10/1951 !!! (soit 3 ans avant sa première épouse...). Bon... 

Ca commence fort, non ?

 

Allez, c'est parti !!!

Publié le par lafamilledeve.over-blog.com

Evelyne-8 mai 1950Depuis le 8 janvier, pour être précis(e), je me penche sur ma généalogie... 

Comment s'y prendre ? Ben.... taper "généalogie" dans Google, par exemple et prendre le premier site qui est "genea.com" et là, à tous les coups on se fait avoir !! On pense que c'est gagné !! on trouve... sauf que ce qu'on cherche, il y a des ******* et pour le grattage des *****, il faut payer !!! Alors on reprend à zéro en lançant une recherche avec le mot "gratuit"... Bon, je vous fais grâce de la suite... Je suis donc arrivée, comme je suis -nul ne l'ignore, ou si peu- ch'ti !!! sur un site qui s'appelle Geneachtimi !!! Bingo !!! A partir de là... le jackpot.. Après avoir navigué un peu.. vu des noms qui me "parlent", etc.., je poste un message dans un forum et dans les minutes qui suivent je reçois un message d'un "Debrabant" qui n'est pourtant pas un cousin, mais qui a travaillé sur notre patronyme et me fournit d'un coup un arbre remontant jusqu'un Jean-Baptiste Debrabant décédé en 1814... Et c'est parti !!! et je retrouve mon grand-père, mon arrière grand-père dont je savais juste qu'il avait abandonné sa famille et qu'il était enterré à Arbois, puisque je suis allée sur sa tombe avec mes parents lors de nos premières "vacances".. 

Pendant deux ou trois jours tout s'est enchainé.., les messages de F.X Debrabant, puis d'un Nicolas Debrabant, qui lui m'a trouvée inscrite sur généaNet.. ben oui dans la foulée.. me suis inscrite sur plusieurs sites.. Et celui là, est bien un lointain cousin !!! ... et voici un de ses messages... répondant à mes premières interrogations..

"Re bonsoir Evelyne,

- La première démarche est effectivement d'effectuer une recherche ascendante avec actes à l'appui ce qui est relativement aisé jusqu'à la période post révolutionnaire, les archives sont disponibles auprès des mairies (les tables décennales en ligne des archives départementales peuvent aider mais il faut avoir confirmation avec les actes). Il ne faut donc pas se disperser mais c'est trop tentant. C'est mon père qui m'a prémaché le travail et je poursuis avec lui, ce qui nous a conduit jusqu'à Jacques DE BRABANT +1603 et ce grâce aux BMS collectés par des associations généalogiques, l'entraide sur le net et l'accès à des actes qui vont bien au delà de 1580. C'est en voyant le nombre de personnes intéressées par la famille DEBRABANT que m'est venue l'idée de faire un arbre de descendance afin de faciliter les recherches de mes cousins et cousines (Gaspard est la source la plus importante de descendants portant le patronyme BRABANT/ DEBRABANT) . L''entraide en généalogie est nécessaire pour avoir divers points de vue sur l'interprétation de certains actes et l'accès à certains autres car il faut aussi compter sur le facteur chance, il y a énormément d'actes et il faut pouvoir tomber sur les bons...

- Notre ancêtre commun est Philippe DE BRABANT °1644 Brillon fils de Philippe °1606 (se méfier des infos anciennes sur le net, des dépouillements ont été effectués récemment)

- On retrouve indifféremment notre patronyme écrit "BRABANT", "DE BRABANT" ou "DEBRABANT". Après la révolution je ne me souviens pas avoir trouvé la "particule", car si l'on veut retrouver une trace de "noblesse" à part celle du coeur, il faut remonter en 1392 où l'on trouve un varlet (jeune noble en apprentissage) nommé Jehan DE BRABANT fils de Bétremieu, demeurant Brillon, cité dans un procès. En 1449 les enquêtes fiscales de Brillon indiquent qu'un Jehan DE BRABANT dit Frenchon est décédé et que ses héritiers ne résident pas Brillon, étonnamment on retrouve un Jehan DE BRABANT dit Frenchon échevin de Marchiennes en 1427. On retrouve également dans les enquêtes fiscales de Marchiennes de 1449 un échevin nommé Jehan DE BRABANT. On retrouve ensuite la famille sur le secteur de Marchiennes, Alnes, Tilloy, Bousignies puis un retour sur Brillon vers 1543 pour une branche.

- Je réside à proximité du berceau familial, je me sens donc proche de nos ancêtres...

- L'histoire de la famille est très intéressante mais également très compliquée, ce berceau familial se situant sur plusieurs frontières (Flandres / Hainaut / Tournaisis), où l'on s'aperçoit que l'histoire de France aurait pu être toute autre

- Si on veut remonter plus loin encore je pense que l'origine se situe aux environs de Peruwetz en Belgique mais là les actes me manquent...

Bien cordialement

Nicolas DEBRABANT"

Eh ben oui !!! J'apprends tout ça d'un coup !! Mais... les origines de ma grand-mère m'intéressent aussi.. et du côté de maman ? J'ai donc encore du travail !! et de ce côté, c'est beaucoup plus compliqué !!!

J'aimerais...

Publié le par lafamilledeve.over-blog.com

Créer ici le petit journal de ma famille..

Pour mes petites filles : Anaïs, Célia et Joanne

Publié dans Tout le monde..

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18